Uchronisons…ou l’art de penser en se rasant

Posté le 8 août 2011

« L’uchronie est une évocation imaginaire dans le temps. « Uchronie » est un néologisme du XIXe siècle fondé sur le modèle d’utopie, avec un « u », négatif et « chronos » (temps) : étymologiquement, le mot désigne donc un « non-temps », un temps qui n’existe pas.

En littérature, c’est un genre qui repose sur le principe de la réécriture de l’Histoire à partir de la modification d’un événement du passé. On utilise également l’expression « histoire alternative » (alternate history) ou histoire contrefactuelle. Lorsqu’elle est associée à des moyens techniques qui permettent de remonter dans le temps et donc de modifier le passé, l’uchronie est directement associée au genre de la science-fiction.

L’auteur d’une uchronie prend comme point de départ une situation historique existante et en modifie l’issue pour ensuite imaginer les différentes conséquences possibles. »

Wikipédia

Uchronisez-vous parfois ? Moi souvent, mais attention, il y a des limites, il faut rester dans un « possible » virtuellement imaginable, si l’on va trop loin dans l’impossible, le temps se met en boule et ça secoue….

Je vous livre quelques exemples glanés pendant ma toilette matinale avant d’aller au marché

- Brice Hortefeux est directeur d’une colonie de vacances pour petits africains pauvres, monsieur Besson y est animateur bénévole

- L’équipe de France de foot a gagné la dernière coupe du monde

- La Chine apporte une aide économique substantielle à un Tibet libre et indépendant

- Le 13 heures de TF1 est intéressant et objectif

- Un échange interculturel permanent est organisé entre Israël et le nouvel Etat palestinien

- Vladimir Poutine est pacifiste et démocrate

- Le Figaro devient lisible

- C’est facile et confortable d’être homosexuel (le) en France

- J’ai de l’argent

- La démocratie, libérée de toute influence extérieure, est la règle dans le Tiers-Monde, d’ailleurs il n’y a plus de Tiers-Monde

- Les prix sont stables et plutôt bas, la grande distribution et les intermédiaires jouent le jeu, petits producteurs et consommateurs y trouvent leur compte

- Il y a 40% de logements sociaux dans les Hauts de Seine, la palme revenant à Neuilly

- Il n’y a plus aucun extrémisme religieux, la tolérance est de mise partout

- Nous sommes tous pleinement heureux dans la France de Nicolas Sarkozy, cette « France d’après » que nous vantaient les affiches de la dernière campagne électorale……Merdre, je me suis coupé !

 

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire